Essayez le nouveau bettingexpert

Bookmakers

Comment les bookmakers gagnent de l'argent ?


Dans des circonstances normales, le bookmaker est définitivement la seule entité gagnante dans un pari mais au juste comment les bookmakers gagnent de l'argent ?


Afin que les bookmakers puissent continuer à mettre en place leur business, ils se doivent de gagner de l'argent à chaque fois qu'ils proposent un pari. Par conséquent, les chances d'un pari ne sont pas uniquement fondées sur une probabilité. Les bookmakers intègrent également une marge de sécurité afin d'assurer un profit sur chaque pari.

 

Exemple d'un lancer de pièce

Prenons l'exemple d'un simple lancer de pièce pour 100 €:

Si on lance une pièce de monnaie on peut obtenir deux résultats : pile ou face. Dans cet exemple la probabilité est donc de 50-50. Une personne parie 100 € sur pile et une autre 100 € sur face. Peu importe qui gagne, le bookmaker va devoir payer 100 € au vainqueur et empocher les 100 € du perdant. Le bookmaker ne fait donc aucune plus-value sur ce pari.

Il faut reconnaître que c'est un terrible business dans ce cas-là. Pour y remédier, les bookmakers décident donc de changer les gains. Au lieu de rendre 100 € au vainqueur ils décident d'en donner 90 €. Ceci équivaut à proposer une cote de 1,90 au lieu de 2,00. Donc les bookmakers gagnent 100 € d'un côté (mise du perdant) et payent le gagnant à hauteur de 90 €. La plus-value du bookmaker est donc de 10 €.

Ceci est la marge d'un bookmaker que l'on appelle aussi la commission. Aux États-Unis cette méthode est connue sous le nom de « the Vig » ou « the Juice ». C'est à cause de cette pratique que les paris sont devenus un véritable challenge. Non seulement vous devez choisir le gagnant d'un match mais vous devez aussi le faire à un taux de rendement supérieur à la marge du bookmaker.

Battre la marge

Pour battre la marge il faudrait pouvoir choisir 5 gagnants sur 10 avec une cote unique de 2,00 sans que le bookmaker ne se rétribue une comission. Toutefois, avec les cotes de 1,90 proposées par les bookmakers et les fameux 0,10 de commision, le choix de 5 gagnants sur 10 vous fera perdre 5 % de votre investissement total.

Explications :

Nous utilisons 10 unités (€) pour choisir 5 gagnants à 2,00.
5 gagnants à 2,00=10
Nous sommes donc dans une situation d'équité.
Malheureusement avec le système de commission rétribuée par les bookmakers nous avons des cotes de 1,90 au lieu de 2,00.
5 gagnants à 1,90=9,5
Nous avons donc une perte de 0,5 € ce qui représente bien les 5 % de 10 € précédemment expliqués.

Comme vous venez de le voir, quand les parieurs parlent de battre les bookmakers, ils veulent dire qu'à long terme il faut battre la marge des bookmakers pour obtenir des gains.

 

Parier sans bookmaker (impossible en France)

Pour avoir un meilleur point de vue sur la nécessité de parier, vous devez jeter un œil sur la section des échanges de paris tel que le font Betfair et Betdaq.

Dans cette section, les utilisateurs parient les uns contre les autres et le marché est déterminé par l'offre et la demande. Ceci entraîne dans la plupart des cas de meilleures cotes par rapport à celles des bookmakers. Cependant il est important de considérer que les échanges de paris sont soumis à un prélévement de 2,5 % sur les paris gagnants. Les prix semblent donc plus attrayants mais le sont-ils vraiment une fois que l'on a amputé la commission ? Cette commission n'est finalement pas si différente de la commission des bookmakers sur des paris normaux qui avoisine les 5 %.